Vers un état palestinien ?

L’élimination de Ben Laden continue et continuera longtemps encore à poser des questions tant en ce qui concerne les conditions de l’opération américaine que ses conséquences géopolitiques. On s’étonnera d’abord de la maladroite politique de communication qui a accompagné le raid sur le Pakistan. Les innombrables spécialistes en la matière de la Maison Blanche ont pourtant eu le temps de réfléchir à la gestion de la question. Or, c’est une précipitation hésitante et contradictoire qui semble dominer les informations fournies par les responsables américains. Étrange comportement qui risque infine de provoquer les effets opposés à ce qui est présenté comme une victoire décisive sur le terrorisme international et de nourrir encore un peu plus les théories du complot.

Par ailleurs sur le plan du droit international, le professeur Eric David rappelait dans Le Soir que « la justice ne se fait pas au bout du canon ». Bien d’autres questions se posent : le sort des relations entre le Pakistan et les États-Unis et la réévaluation de l’engagement occidental en Afghanistan, sans parler des suites sur la politique intérieure américaine. Mais c’est sans doute la question israélo-palestinienne qui mérite une initiative urgente. Tout le monde reconnaît qu’elle est la clef d’un apaisement possible non seulement dans la région mais aussi plus largement dans les relations antre le monde occidental et le monde arabe et musulman.

On attend de ce point de vue une initiative de Barack Obama qui est resté jusqu’ici d’ une extrême prudence, voir d’une complaisance traditionnelle à l’égard d’Israël dont le gouvernement actuel est certainement celui qui a le plus outrageusement foulé aux pieds les règles du droit international et les résolutions de l’ONU dont on fait tant de cas dans d’autres contextes. La réconciliation inter-palestinienne officialisée hier devrait à terme favoriser une solution car c’est seulement avec l’entièreté de la représentation palestinienne qu’un accord pourra être trouvé et pérennisé. Il est temps qu’un état palestinien vivant en paix avec Israël voit le jour et soit reconnu par les Nations Unies. Il est temps, il est grand temps que soit réparée la plus terrible et la plus longue injustice qui ait été faite à un peuple depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

Ce contenu a été publié dans Blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *