« L’Affaire D. » en 3 phrases

Je ne voulais pas ajouter à l’insupportable inflation médiatique à propos de « L’Affaire D. » mais je ne résiste pas à vous faire partager ces trois phrases qui résument toute la question. Elles sont de Jacques Attali (dont je partage rarement les analyses et encore moins les opinions) interrogé à ce sujet sur la Première ( RTBF) [[http://podaudio.rtbf.be/pod/lp-forum_le_forum_de_midi_82f12f2014_-_jacques__16970563. mp3 (les trois dernières minutes de l’émission)]] ce jeudi 9 janvier. [[C’était avant l’invraisemblable décision du Conseil d’État sur « l’encadrement de la liberté d’expression » qui constitue une régression historique dans la patrie des droits de l’homme et du citoyen]]
Attali a dit simplement :
«Première remarque : toute parole antisémite, raciste doit être interdite. Deuxième remarque : la bêtise ne peut pas être interdite.Enfin, je continue à penser qu’il est aujourd’hui beaucoup plus difficile d’être musulman que juif en France et je pense qu’il y a chez ceux qui rejoignent la bêtise et le crime de ces paroles une souffrance qu’il faut prendre en compte. »

Rien à ajouter.

Ce contenu a été publié dans Blog. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *